dimanche 12 février 2017

Comment écrire de la fantasy et de la science-fiction - Orson Scott Card



Bonjour à tous,


Aujourd'hui, je voudrais vous parler d'un livre dont j'ai fait la lecture et qui figure à mon avis dans les lectures intéressantes et utiles à faire quand on s'intéresse à l'écriture, en particulier dans les domaines de SFFF.

Il s'agit de l'un des trois livres sélectionnés pour ma PAL de travail 2017 : "Comment écrire de la fantasy et de la science-fiction", d'Orson Scott Card ("La Stratégie Ender", "Alvin le Faiseur", vous connaissez ?).


De quoi s'agit-il ? 


Cet ouvrage est un guide pratique pour appréhender les "bonnes pratiques" comme les "écueils" lorsqu'on entend écrire dans les registres de SFFF (science-fiction - fantastique - fantasy).
C'est une aide à l'écriture qui s'appuie sur l'expérience et le parcours d'un auteur chevronné.

Orson Scott Card y partage sa vision du métier d'écrivain, notamment des genres de l'imaginaire.
Ce que j'ai trouvé particulièrement intéressant dans ce guide, outre les conseils illustrés d'exemples, c'est la transférabilité desdits conseils.
L'auteur nous propose vraiment une méthode de travail motivante et éclairante.

Que l'on écrive de la science-fiction ou de la fantasy, ou même autre chose, c'est un peu secondaire.
Les questions à se poser sont les mêmes, les moyens à utiliser également.
On pourrait presque parler de recette, mais je n'aime pas vraiment utiliser ce terme, et il n'en donne  d'ailleurs pas.
Je préfère parler de pistes et de tendances. De choses qui fonctionnent et d'autres qu'il convient d'éviter (ce second point est d'ailleurs bon à savoir, car si on ne sait jamais vraiment avec exactitude si telle ou telle chose va marcher, on peut savoir ce qui ne marche vraiment pas, et donc l'éviter !).

On pourrait penser que ce guide s'adresse avant tout à des auteurs "débutants", beaucoup d'éléments tombent d'ailleurs sous le sens ou seront connus des auteurs "expérimentés", mais je pense qu'un auteur au moins un peu expérimenté en tirera davantage qu'un grand débutant.
Dans tous les cas, il est intéressant et instructif d'en faire la lecture.

Orson Scott Card illustre ses propos d'exemples concrets.
Cela donne à la fois de la couleur et de la consistance. 
J'ai trouvé que les techniques et observations présentées gagnaient en clarté et en cohérence par la mise en relation d'idées et d'éléments bien précis.

Dans les écrits de l'imaginaire - ou de l'étrange, comme l'auteur les appelle - on ne peut pas faire tout et n'importe quoi.
Des points comme la cohérence et la pertinence sont incontournables (comme dans l'immense majorité des écrits, vous me direz).


Qu'allez-vous trouver dans ce livre ?


Ce guide offre des conseils pratiques pour trouver des idées.
Après tout, c'est la matière première de l'écrivain. Les idées sont liées à l'inspiration, et vice-versa. L'auteur nous donne des astuces et des outils pour faire fleurir les idées, savoir les saisir, apprendre à les exploiter, leur donner une forme et une consistance.
Il s'agit de pistes de réflexion, pas d'une méthode à proprement parler, mais c'est intéressant à lire.

Un monde imaginaire est régi par un ensemble de règles cohérentes, lesquelles apportent de la crédibilité.
Cohérence et crédibilité sont très importantes (essentielles même !), et quand on invente "tout" ou en tout cas beaucoup de choses, la dispersion est parfois facile.
On peut vite se retrouver avec des problèmes d'incohérence et autres étrangetés.
Orson Scott Card donne des outils pour être plus efficace dans la construction d'un monde imaginaire mais crédible.

Des personnages vivants, authentiques.
Les personnages sont un élément central. Leur donner une personnalité, un charisme, une "âme" en quelque sorte, fait partie des défis de l'écrivain.
Ce guide propose des outils et des pistes de réflexion pour construire des personnages dignes de ce nom.
Là encore, pas de recette toute faite, mais des remarques pertinentes et des pistes à explorer.

Structurer sa narration.
Orson Scott Card distingue différents éléments clés, qu'il étiquette sous l'intitulé "quotient MIPE" :
- le milieu
- les idées
- les personnages
- les événements
Il explique ensuite comment l'on peut structurer le tout, notamment en prêtant une attention toute particulière au début et à la fin.
Quand commencer et quand finir ?
Comment repérer le "bon moment" et exploiter une situation de la manière la mieux adaptée ?
Bien sûr, il demeure une part de subjectif dans tout cela, mais sa manière d'amener les choses engage la réflexion et je pense qu'il nous aide à nous poser les "bonnes" questions.

Être efficace et susciter l'intérêt.
Là, il est question de rythme et de choix de scènes, de personnages et d'événements, et de lien entre tous ces éléments.
Il faut donner du sens à ce que l'on écrit, donner envie au lecteur d'en savoir plus, attiser sa curiosité, le mettre face à un problème, lui proposer des pistes, etc.
L'action et les dialogues doivent servir l'intrigue.
En fait, chaque élément doit avoir son utilité.
L'idée est d'éviter le superflu, de ne pas "broder", d'être efficace et exigeant.
Si cela passe forcément par la pratique, c'est plus facile quand on s'y prépare et qu'on garde l'esprit vigilant, doublé de la volonté d'utiliser l'outil adapté à la situation.
Pourquoi est-ce que j'écris ça ?
En quoi est-ce utile, pertinent, essentiel ? En quoi cela fait-il avancer l'histoire ?


Bilan


Ce livre se lit facilement. Il est très accessible, même si vous êtes néophyte.
Si sa lecture est agréable et instructive, j'ai regretté certains passages, qui sont certainement très pertinents quand on est américain, mais peu utiles - voire carrément hors contexte - quand on est français.
Je pense notamment aux relations entre l'auteur et les acteurs du livre (éditeurs en tête).
Les notes apportées par Bragelonne ne suffisent pas à gommer cet énorme décalage entre deux mondes de l'édition très différents.
J'ai beaucoup apprécié les réflexions sur le positionnement en tant qu'auteur. Orson Scott Card livre des astuces qui aident à juger de sa motivation et de son organisation.
Lire ce livre peut aider à réaliser certains aménagements propices à de meilleures conditions de travail d'écriture.
Je note l'importance de la présence d'un lecteur "avisé" pour Orson Scott Card. Je fais personnellement le parallèle avec la bêta-lecture. Faire lire ses textes avant de les réécrire est une étape à ne pas négliger !


La structure du livre


Si vous vous intéressez à l'écriture, je vous recommande la lecture de ce livre.

Je pense qu'il peut vraiment vous apporter des éléments utiles et vous aider à engager une "saine réflexion".

Voici en gros les intitulés abordés, que vous ayez une meilleure idée du contenu :
- introduction sur les genres de SFFF, les frontières et l'absurdité de ces dernières
- la création de mondes (avoir des idées ; établir des lois pour son monde ; inventer le passé ; le langage ; le décor)
- la construction du récit (les protagonistes ; le début et la fin ; le quotient MIPE : milieu, idée, personnage, événement)
- bien écrire (exposition et langage)
- l'écriture : vie et carrière 


Vous avez lu cet ouvrage ? Dites ce que vous en avez pensé dans les commentaires :-)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Restez courtois et respectueux dans vos propos. Merci pour votre participation :-)